Du traitement à la prévention
de la malnutrition

 
 

Malnutrition Aiguë Sévère

La malnutrition aiguë sévère se caractérise par une perte de poids très importante. Près de 20 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë sévère. Cette forme de malnutrition est le stade où le risque de mortalité des enfants de moins de cinq ans est le plus élevé. Elle a besoin d’une urgence médicale et nécessite une prise en charge rapide. La malnutrition aiguë peut prendre plusieurs formes dont le marasme (émaciation sévère) et le kwashiorkor (malnutrition œdémateuse). Ce type de malnutrition est diagnostiqué chez un enfant avec un rapport poids/taille inférieur à – 3 Z-scores.

 

Malnutrition
Aiguë Modérée

La malnutrition aiguë modérée se détermine par une perte de poids plus modérée par rapport à la malnutriton aiguë sévère. Plus de 30 millions d’enfants souffrent de malnutrition aiguë modérée. Vulnérables aux maladies, ces enfants courent un risque de décès accru, et peuvent rapidement basculer dans la malnutrition aiguë sévère, stade où leur danger de mort s’accentue encore. Le rapport poids/taille d’un enfant diagnostiqué malnutri aiguë modéré se situe entre -3 et -2 Z-scores.

 

Malnutrition Chronique

165 millions d’enfants sont atteints par cette forme de malnutrition dans le monde. La malnutrition chronique se développe doucement lorsque l’alimentation n’est pas équilibrée. Un enfant atteint de malnutrition chronique pendant une longue période souffrira d’un retard de croissance. Ses défences immunitaires étant affaiblies, il est davantage confronté aux risques de maladies tels que le paludisme, la diarhée… Un enfant identifié malnutri chronique a un rapport taille/âge inférieur à -2 Z-scores.